ÉGLISE DE LA VICTOIRE : POUR L'AMOUR DE LA FRANCOPHONIE.

Orphelinat

banner-malai%cc%88ka-tresors-2200x688

MISSION DE FRANCO-MISSION

Témoigner l’amour de Dieu d’une manière tangible aux personnes qui sont dans le besoin suite à des circonstances particulières afin que ceux-ci aient toujours l’espérance et la foi en Christ.

Proverbes 19:17 – Celui qui a pitié du pauvre prête à l’Éternel, qui lui rendra selon son œuvre.

Jacques 1:27 – La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.

Matthieu 5:42Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.

 

Fondation de l’Orphelinat Malaïka au Congo

Nous sommes partis du Projet Néhémie Congo qui consistait à subvenir aux frais médicaux pour les personnes malades et démunies et aussi à subvenir aux frais de scolarisation d’enfants démunis. Mais aujourd’hui par la direction de Dieu nous sommes en train de fonder un orphelinat au Congo, plus précisément dans la ville de Butembo qui accueillera des enfants qui, suite à des circonstances particulières ou tragiques ont perdu un ou les deux parents.

 

Nos objectifs

  • Offrir un toit chaleureux dans une atmosphère divine aux orphelins de la région qui sont sans famille immédiate ou connue et qui soit apte à en prendre soin;
  • Répondre à leurs besoins primaires, c’est-à-dire, manger, boire, se vêtir, avoir un logement sécuritaire et rendre disponibles les soins médicaux auxquels ils auront besoin;
  • Leur fournir un suivi spirituel et psychologique, afin de rendre à ces enfants la sérénité, la joie et l’espérance auxquelles ils ont droit;
  • Pourvoir par différents moyens à leur instruction et leur éducation afin de leur permettre de s’épanouir et de devenir des citoyens accomplis.

L’Orphelinat est nommé « Malaïka » (en langue swahili) qui signifie « un ange ». Ce nom nous inspire l’ambiance et l’atmosphère que nous aimerions créer dans cette maison. Actuellement nous avons 42 enfants auxquels s’ajouteront d’autres au fur et à mesure que notre Dieu va nous guider.

 

banner-partenariat-malai%cc%88ka-2200x688

Notre Thème : Être un ange pour quelqu’un

« Les anges ne sont-ils pas des esprits au service de Dieu, envoyés pour apporter de l’aide à ceux qui vont hériter du salut » (Hebreux 1:14).
Serez-vous prêt à devenir un ange pour un enfant parmi les 42 ? Et bien vous pouvez apporter le sourire, la joie, la lumière, et l’espérance en Dieu à cet enfant qui ne voit aucune issue autour de lui. En acceptant de parrainer un enfant (40$ par mois) parmi les 42, c’est redonner toute une vie à cet enfant. C’est lui permettre de devenir la personne que Dieu veut qu’il soit.
Comme nous ne pouvons réaliser ce projet tout seuls, votre contribution à n’importe quel montant selon la direction que Dieu vous donnera, nous aidera à répondre aux objectifs énoncés plus haut. Ensemble nous pouvons devenir la solution aux problèmes de ces enfants.
Notons que nous sommes des partenaires avec Dieu dans l’œuvre humanitaire, car Il veut nous faire participer aux miracles qu’Il est en train d’opérer dans les nations. « Nous sommes des ouvriers avec Dieu » (1 Cor. 3:9).

 

LE FORMULAIRE D’ENGAGEMENT POUR LE PARRAINAGE

 

Église de la Victoire du Québec, C.P. 188, Bromont, Québec, J2L 1A9 CANADA



Un an de l’orphelinat Malaïka

Maintenant une année depuis l’ouverture de l'Orphelinat Malaïka en République Démocratique du Congo dans la ville de Butembo. Durant cette période d'un an nous avons pris soin de 16 petits trésors de 0-4ans. Nous venons de passer de 16 à 42 enfants, et la plupart des enfants ont perdu leurs parents à cause de la guerre.
Depuis 1996, la RDC est un pays en guerre. Voici maintenant 20 ans que ce pays n’a connu ni la paix, ni la sécurité. Il s’agit particulièrement de l’Est de la RDC plus préci-sément le Nord-Kivu qui la partie la plus touchée par différentes formes de guerres et cela d’une manière répétitive. Depuis novembre 2014, dans le territoire de Beni, sévit des carnages, des massacres, différents genres d’atrocités que personne ne trouve le moyen de maîtriser. Nous voici face à une population qui vit dans la terreur. Les gens sont tués à l’arme blanche, égorgés comme des bêtes. Les femmes sont violées et les hommes enlevés. Les enfants ont perdu leurs parents et sont livrés à eux même.
Cette année 2016, au mois de septembre, nous n’avons pas voulu rester les bras croi-sés. Comme nous sommes là pour venir en aide aux enfants orphelins, ainsi nous avons accueillis 24 enfants orphelins parmi plusieurs centaines qui ont perdu leurs parents lors des massacres. Notre directrice de l’Orphelinat Malaïka, Madame Basambya s’est rendue à Beni-Oicha pour prendre 24 enfants âgés entre 2 ans et 16 ans.
Ces enfants ont vécu des moments troublants. Les uns ont vu leurs parents mourir, d’autres leurs pères et mères ne sont jamais revenus à la maison car ils ont été atta-qués et tués dans les champs quand ils allaient chercher de quoi nourrir leur famille. D’autres ont perdu les membres de leur famille en même temps, non seulement les pa-rents mais aussi les frères, les tantes, les oncles, grands-parents etc. D’autres ont échappé à la mort par la grâce de Dieu. Josué, par exemple, est un enfant de 2 ans qui avait été retrouvé près du corps, sans vie, de sa mère qui gisait dans le sang, avec d’autres morts tout autour. Les tueurs venaient de massacrer les personnes dans son village.
Nous avons aussi un cas de viol. Une fille de 15 ans, après le meurtre de ses parents, elle fut abusée sexuellement par les tueurs, après quoi elle tomba enceinte. Au-jourd’hui, elle vit à l’Orphelinat Malaïka où elle est prise en charge ainsi que le bébé qui va naître.
Tous ont des histoires douloureuses. Ils ont des blessures mais nous savons que Dieu va guérir toutes leurs blessures car Il est Celui qui guéri les cœurs brisés. De notre cô-té, ils ont besoin de notre amour et d’être entourés et rassurer qu’ils ne sont pas seuls.


Nos programmes

Programme Alimentaire Franco-Mission

C’est un programme qui consiste à nourrir les enfants qui arrivent à l’orphelinat avec une cause majeure de la malnutrition. Depuis que nous avons commencé à œuvrer auprès des enfants orphelins et démunis en République Démocratique du Congo, nous avons réalisé qu'après la mort des parents, certains enfants sont confiés aux membres de leur famille proche qui, malheureusement, vivent dans une pauvreté intense. Après un certain moment, les membres de la famille n’arrivent plus à subvenir aux besoins primaires (nourriture et soins médicaux) de l’enfant, alors ils décident de l’amener à l’orphelinat.
Ces enfants arrivent à l’orphelinat dans un état critique de malnutrition sévère. Ils sont méconnaissables. Ils sont toujours dans une situation critique, entre la vie et la mort. Ainsi nous avons décidé de porter secours aux enfants orphelins qui souffrent de la malnutrition en les nourrissant tout en restant sous tutelle et sous le toit d’un membre de famille proche. L’orphelinat les aide au niveau nutritionnel et des soins médicaux. Ainsi ces enfants sont amenés d’une manière journalière par leur tante, sœur ou oncle, pour manger et après il retourne dans leur maison respective.

Programme Scolaire Franco-Mission

Nous sommes également touchés par le besoin de scolarisation des enfants qui ne peuvent se payer les frais pour aller à l’école. L’éducation de ces enfants est parmi les objectifs que ce ministère veut atteindre. Ces enfants ont besoin d’apprendre à lire et à écrire pour mieux s’intégrer dans la société et afin de devenir les citoyens accomplis.
Ainsi vous pouvez vous impliquer dans la scolarisation d’un enfant de l’école primaire en faisant un don de 100$ CA par an. Pour un enfant au niveau secondaire, vous pouvez faire un don de 200$ CA par an. Ces montants contiennent l’inscription à l’école, les objets classiques et les frais scolaires.


L’histoire d’Isaac

Née le 6 août 2015, la mère d'Isaac mourrait en le mettant au monde. Il avait été confié à sa tante maternelle qui, malheureusement, n’avait pas pu s’occuper de lui correcte-ment à cause de son extrême pauvreté. L’enfant a donc eu un problème de croissance dû à l’absence d’une bonne alimentation et de soins médicaux. En janvier 2016, Isaac est arrivé à l’orphelinat. Il avait 5 mois et ne pesait que 8.25 livres, soit 3,75 kg qui est le poids d’un nouveau-né. L’enfant courait un grand risque de mourir de faim. Son état était grave. Il était incapable de faire les mouvements qu’un bébé de 5 mois était censé faire naturellement. Son corps était tellement affaibli.
Aujourd’hui, Isaac va beaucoup mieux et nous voyons la différence à partir des images que nous avons de lui. Voyez comme il est beau et en parfaite santé ! Gloire à Dieu, Isaac a été sauvé ! Chaque jour il prend du poids et il est capable de faire des mouve-ments essentiels.
Voilà comment nous voulons continuer à venir en aide aux nombreux enfants comme Isaac, qui sont non seulement orphelins, mais qui risquent aussi de mourir à cause de la famine et la pauvreté.